À propos

Le plus grand secret du bonheur, c’est d’être bien avec soi-même.

Bernard Fontenelle

Il était une fois, une femme qui faisait ses premiers pas dans la vie active. Elle décrocha son premier emploi. S’installa avec son conjoint. Faisait du sport 3 à 4 fois par semaine et faisait de son mieux pour que son appartement soit toujours propre et le garde-manger toujours rempli. Elle voulait que tout soit toujours parfait pour elle et son chéri et pour ce faire, elle mettait sonvent ses envies de côté. Elle planifiait tout, pensait à tout… sauf à elle. Ce quotidien la stressait énormément. Elle devenait de plus en plus fatiguée et irritable. De plus, son travail ne lui plaisait pas, ne l’épanouissait absolument pas… cela n’arrangait pas son quotidien et ses pensées s’assombrissaient de plus en plus. Elle n’arrivait plus à suivre le rythme… elle craqua et sentit que la dépression s’empara petit à petit d’elle.

Un jour, elle prit conscience de ce qui n’allait pas. Elle comprit qu’elle pensait trop à tout et aux autres mais qu’elle ne pensait jamais à elle. Lorsqu’elle eut cette révélation, elle décida de changer les choses. Doucement, mais sûrement. Elle commença par s’obliger (et je n’exagère pas en utilisant ce mot) à prendre un bain lors de son jour de repos. Après ça seulement, elle pouvait aller faire les courses et le ménage. Elle sortit du bain détendue et contente de s’être accordé un moment rien que pour elle. Elle décida que cela deviendrait une habitude, un rituel. Petit à petit, elle prit d’autres initiatives qui lui faisaient du bien et la faisait se sentir plus féminine et sûre d’elle : se maquiller pour aller travailler, se vernir les ongles le dimanche, changer de coupe de cheveux, changer son look vestimentaire…

Aujourd’hui, elle va beaucoup mieux. Elle sourit, elle se sent de plus en plus reposée et de moins en moins anxieuse. Elle sait prendre ses distances face aux idées noires. A présent, elle réagit différemment aux obstacles qui se dressent sur son chemin, elle prend le temps d’observer, d’analyser et souvent la solution apparaît d’elle-même. Tous les jours elle s’accorde un moment pour ne penser à rien d’autre qu’elle et ça lui fait du bien. Sa façon de penser est devenue plus positive et elle arrive de mieux en mieux à ranger et à mettre en évidence ses idées dans sa tête.
Aujourd’hui, c’est une nouvelle personne et vous venez de faire sa connaissance.

Prenez soin de votre bien-être,
Zo

Je souhaite remercier Marijke OLEJNICZAK, qui s’occupe de la relecture de mes articles.
Sans elle, ils ne seraient pas aussi beaux !